à propos...

DSC_1840 Web.jpg

  "Étonnamment, parce que je l'ai un peu délaissée depuis, c'est par la photographie que j'ai commencé mon parcours de création...
Dés 1990, alors que je fais des études d'Arts Plastiques à Strasbourg, je me forme à la technique argentique en expérimentant et manipulant, telle une imagière alchimiste, les produits et les papiers, préférant déjà des textures épaisses et fibreuses et réalise alors des images à toucher. Je découpe alors mes tirages, les superpose, j'en fais des boîtes à regarder, petites scènes  miniatures. J'ai toujours cherché à développer une photographie qui ne serait pas seulement image mais texture, épaisseur et objet.
Un départ pour l'Irlande et quelques années passées à l'étranger au contact de créateurs et d'artisans m'ont permis de trouver la ligne directrice de ma démarche.
Je reviens finalement vivre en France où mon projet artistique prend alors forme. Il me mène naturellement, presque instinctivement à l'assemblage et l'installation de créations mêlant mon travail photographique, textile mais également mes gravures et dessins inspirés de la botanique, la zoologie et de l'anatomie qui, depuis l'enfance, ont formé mon vocabulaire graphique.

 

Au gré de mes balades et depuis toujours, j'amasse objets, mues d'insectes, papillons, ossements et autres trésors... que j'observe et dessine.

De ces traces graphiques vont naître les objets textiles et gravures qui recomposeront ainsi ma mémoire comme on réinvente ses souvenirs lorsqu'on les raconte...

De fil en aiguille, littéralement, l'objet prend forme, mêlé, suturé, assemblé, il entame sa mue et raconte sa nouvelle histoire.

Voilà que je dépose sur un morceau de lin usé, mes paysages oniriques et créatures hybrides.

Mes objets et estampes racontent des histoires. Elles puisent dans l'enfance et la mémoire qui sont les éléments nourriciers de ma démarche.  Un théâtre de poche, travail intime, très personnel mais qui n'impose pas les détails de sa genèse.
Chacun peut y trouver résonance à son propre voyage s'il souhaite s'y arrêter le temps d'un songe...  Je laisse sa place au regard de l'Autre...

 

En 2017 j'entame un travail de volume et la création d'une série de masques/parures mêlant céramique, feutrage, assemblage...

Ce projet que je nomme AD LUCEM se poursuit et chemine. Au-delà des écritures et des textes,comme un retour aux traditions orales également nourrie d'un «magique» universel je choisis de me fier à des croyances instinctives inspirées du monde naturel, organique et animal.Je m'inscris en «passeur», laissant ce qui se sait pour ce qui se ressent. Un état primaire en ce sens qu'il était au commencement, peut-être un ressenti plus animal? Un lien immuable à la nature et au vivant.

Une nouvelle cérémonie Humaine voit alors le jour, le début d'une nouvelle Histoire vers laquelle je m'avance…

Nous sommes les ancêtres d'un monde à venir..."

"Surprisingly, because I’ve neglected it a little since, it’s through photography that I started my creative journey.... From 1990, while I was studying Plastic Arts in Strasbourg, I trained in the film technique by experimenting and manipulating, like an alchemist, the products and papers, preferring already thick and fibrous textures and then realizes images to touch. I then cut out my prints, superimpose them, make them boxes to watch, small miniature scenes. I have always sought to develop a photograph that would not only be image but texture, thickness and object.. A departure for Ireland and a few years spent abroad in contact with creators and craftsmen allowed me to find the guideline of my approach.. I finally come back to live in France where my artistic project takes shape. It leads me naturally, almost instinctively, to the assembly and installation of creations mixing my photographic work, textile but also my engravings and drawings inspired by botany, zoology and anatomy, since childhood, have formed my graphic vocabulary. Following my walks and since always, I collect objects, molts of insects, butterflies, bones and other treasures... that I observe and draw.. From these graphic traces will be born the textile objects and engravings that will recompose my memory as one reinvents his memories when they are told.... From thread to needle, literally, the object takes shape, mixed, sutured, assembled, it begins its molting and tells and tells his new story.. Here I lay on a piece of worn linen, my dreamlike landscapes and hybrid creatures.. My objects and prints tell stories. They draw on childhood and memory, which are the nourishing elements of my approach. A pocket theater, intimate work, very personal but that does not impose the details of its genesis.. Everyone can find resonance in his own journey if he wishes to stop there for the time of a dream... I leave his place to the gaze of the Other...In 2017 I started a volume work and the creation of a series of masks/ ornaments mixing ceramic, felting, assembly...

This project, which I call AD LUCEM, is continuing and progressing. Beyond the scriptures and texts, as a return to oral traditions also nourished by a universal «magic» I choose to rely on instinctive beliefs inspired by the natural, organic and animal world.I Leave what is known for what is felt. A primary state in the sense that it was in the beginning, perhaps a more animal feeling? An immutable link to nature and the living.

A new Human ceremony is then born, the beginning of a new History towards which I advance…

We are the ancestors of a world to come..."

Contacts

 

lara.blanchard@wanadoo.fr

Facebook:

Lara Blanchard - Orso Lupa

instagram @laraorsolupa

 

T : +33(0)6.23.03.47.74

Représentée par:

Galerie Albane (44000 Nantes)  Galerie Emmanuelle Rousse (86310 St Savin)

Keep Contemporary Gallery

Santa Fe/ New Mexico /USA